Un Bâtiment Basse Consommation (BBC) est un logement respectueux de l’environnement et de votre porte-monnaie. En effet, avoir une maison économe en énergie permet de diminuer considérablement ses factures et de baisser ses rejets en dioxyde de carbone, donc d’avoir un impact positif sur l’environnement.

Économie d’énergie

Pourquoi obtenir le label BBC ?

Avec une mise en conformité qui engendre des coûts importants, quels sont les intérêts d’obtenir ce type de label ?

Pour dépenser moins d’énergie et donc moins d’argent

Un logement aux normes BBC permet de réaliser des économies d’énergie conséquentes. Il est possible de diviser considérablement sa consommation de chauffage et d’eau chaude sanitaire. Il s’agit donc d’une façon de réaliser des économies importantes sur ses factures d’énergie. Si cette mise en conformité représente des coûts supplémentaires au moment de la construction ou suite à des travaux de rénovation, le label BBC offre la garantie d’une plus-value au logement.

Pour lutter contre le réchauffement climatique et protéger l’environnement

En 2007 s’est tenu le Grenelle de l’environnement. Différents acteurs des ONG, des représentants de l’État et de collectivités territoriales, ainsi que des partenaires sociaux se fixent des objectifs environnementaux ambitieux.

Un des grands piliers de leurs engagements concerne le logement et le bâtiment. C’est là qu’interviennent les normes de basse consommation. Ces normes concernent les logements neufs et des mesures sont mises en place pour inciter les propriétaires de logements anciens à effectuer des rénovations thermiques.

La loi Grenelle traduit ces engagements sur un plan législatif. L’objectif est de baisser les dépenses énergétiques pour réduire les émissions de gaz à effet de serre par 4 d’ici 2050.
Consommer moins d’énergie, c’est rejeter moins de dioxyde de carbone et donc contribuer à cette baisse.

Comment obtenir le label BBC ?

Ce label atteste de la très faible consommation énergétique d’un logement neuf ou rénové.
La norme BBC est obligatoire pour toutes les constructions neuves.
À noter que pour les logements anciens, la norme BBC rénovation est tout à fait possible, mais pas obligatoire.

Un cahier des charges doit être rempli pour posséder ce label

  • La perméabilité de l’air du logement est calculée afin de réduire au maximum les fuites d’air.
    Les fuites d’air doivent être de moins de 0,6 m3 pour les maisons et de moins d’1m3 pour les immeubles.

  • La consommation énergétique ne doit pas dépasser 50 kWh/m2 par an pour les constructions neuves et 80 kWh/m2 pour les logements anciens.

Des variations de valeurs s’ajoutent en fonction des statistiques climatiques. Ainsi, en valeur indicative, la fourchette de valeur de consommation pour obtenir la norme BBC d’une habitation neuve s’échelonne, selon son emplacement géographique, entre 40 et 75 kWh/m2. Pour atteindre ces chiffres, l’isolation du logement doit être renforcée et l’étanchéité thermique garantie.

Le choix des matériaux de construction

Bien choisir ses matériaux est primordial pour assurer une bonne isolation. Le système d’énergie choisi est également très important. Recourir à des énergies différentes comme les énergies vertes produites par le soleil, l’eau ou encore la terre fait partie intégrante des exigences de la Réglementation Thermique 2012 (RT 2012). Toutefois, pour posséder ce label, le logement est évalué sur tous les critères précédemment cités. Suite à ce contrôle, un certificateur agréé par l’État décernera ce label.

Est-il possible de calculer la norme BBC de mon logement ?

L’arrêté du 29 septembre 2009 détaille les conditions d’attribution de ce label. Pour l’obtenir, il ne faut pas dépasser un certain seuil de consommation d’énergie. Cette norme se calcule à partir de la consommation conventionnelle d’énergie primaire d’un bâtiment pour :

  • le chauffage ;
  • le refroidissement ;
  • la ventilation de l’air ;
  • la production d’eau chaude sanitaire ;
  • l’éclairage.

Pour effectuer ce calcul, il faut multiplier une valeur en kWh / m2 / an à la somme de deux coefficients.
*Le premier coefficient correspond à la zone climatique dans laquelle se situe le logement. Très schématiquement, le coefficient sera moins élevé au sud de la France et plus élevé dans le Nord. Ces zones ont été fixées par l’arrêté du 24 mai 2006.

8 zones H1-a, b, c, H2-a, b, c et d et H3 et 6 valeurs de coefficient s’échelonnant entre 1,3 et 0,8.

  • Le deuxième coefficient est déterminé par l’altitude à laquelle se trouve l’emplacement de l’habitation. Il fluctue entre 0 et 0,2.

Retrouvez avec cette page la carte des zones climatiques en France.

  • Calcul norme BBC pour un logement neuf:
    50 x (1,2 + 0) = 60 kWh / m2 / an

  • Calcul norme BBC pour un logement ancien:
    80 x (1,2 + 0) = 96 kWh / m2 / an

De quelles aides financières puis-je bénéficier pour mettre mon logement aux normes BBC ?

Il est également bon de savoir que dans le cadre d’une mise en conformité aux normes BBC, il existe de nombreuses aides pour financer les travaux :

  • Éco Prêt à taux Zéro (PTZ) ;
  • Aides des collectivités locales ;
  • Prêt EDF et crédits spécifiques proposés par certaines banques ;
  • Exonération totale ou partielle de la taxe foncière. Cependant, c’est une réduction qui n’est mise en œuvre que lorsque le label est obtenu ;
  • Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE). Attention, il ne s’applique pas sur les logements neufs, et concerne l’installation d’appareils favorisant les énergies renouvelables ;
  • Réduction de la TVA à 5,5 % sur le matériel et les travaux d’installation d’équipements permettant de réaliser des économies d’énergie.

Attention à bien vérifier tous les critères d’éligibilité de chacune de ces aides. En effet, certains travaux ne rentrent pas en compte. De plus, les modalités ne peuvent parfois pas s’appliquer si la construction est neuve, et en fonction des collectivités, les aides proposées peuvent être très variables.

Quelle énergie choisir pour ma maison ?

La norme BBC impose de respecter le principe de réversibilité des maisons depuis septembre 2006. Quel est le principe de réversibilité ? C’est la possibilité de changer de système d’énergie. Pour cela, la maison doit posséder un système d’évacuation des fumées nécessaire pour une évolution en un chauffage au gaz, ou compatible pour l’installation d’un foyer fermé à bois ou biomasse. Si ces systèmes de chauffage ne sont pas utilisés dans la maison, les conduits resteront fermés afin de conserver une étanchéité maximale de l’air. Si vous choisissez une installation électrique, vous pourrez aisément changer en faveur du gaz naturel.

Il est conseillé de bien étudier le choix du système d’énergie pour sa maison. Si votre choix se porte, par exemple, sur l’électricité, il est conseillé de réaliser une simulation pour construire son réseau. Peut-être pourrez-vous en profiter pour installer des systèmes d’énergie verte comme des panneaux solaires. Ces installations doivent être effectuées par des professionnels pour garantir votre sécurité et vous protéger de tout sinistre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *