Le diagnostic de performance énergétique, appelé aussi DPE, est un document obligatoire dans le secteur de la construction, de la vente et de la location de maisons et locaux. Comme son nom l’indique, le DPE renseigne les usagers sur la performance énergétique d’un bâtiment et décrit les quantités d’énergies et de gaz à effet-de-serre produits par celui-ci. Il est également un moyen d’informer les propriétaires ou acquisiteurs sur les améliorations possibles à apporter dans le bâtiment pour le rendre plus économe.

Avant de le réaliser, il va falloir penser bien sur à la mise en service de votre contrat énergétique sinon on ne pourra pas évaluer la performance de votre logement. De nombreuses questions se posent toujours. Dans quel cas le diagnostic de performance énergétique est-il obligatoire ? Qui peut le délivrer ? Comment le lire ? Découvrez toutes les réponses dans ce texte.

DPE, prix DPE, cout dpe, location diagnostic, diagnostic immobilier, diagnostic énergie, dpe

Qu’est-ce que le DPE ?

Le diagnostic de performance énergétique est un document obligatoire depuis le 1er novembre 2007 qui renseigne les usagers sur les performances thermiques d’un logement. Il se présente sous la forme d’une page A4 et est valable 10 ans. Sa lecture est simplifiée par la mise en place des étiquettes énergie et climat.

Qu’est-ce qu’il analyse ?

Ce document regroupe un ensemble d’informations qui permettent d’évaluer si un logement est économe ou non en énergie et s’il rejette des gaz à effet de serre. Les usagers peuvent ainsi estimer la consommation énergétique d’un local ou d’une maison dans lequel ils vont s’installer ou dont ils vont faire l’acquisition.

Le professionnel habilité peut soit faire une synthèse des factures énergétiques des 3 dernières années, soit procéder à des vérifications dans le bâtiment.

Voici les principaux éléments analysés dans les bâtiments :

  • L’enveloppe de la maison qui est composée des parois verticales, des planchers bas, des toitures, des menuiseries, de la véranda, des protections d’été.
  • Installations de chauffage
  • Production d’eau chaude
  • Systèmes de ventilation.

Le diagnostic porte ainsi sur l’ensemble des éléments de l’habitation, tout en le couplant à d’autres informations dont la date de construction, les matériaux utilisés ainsi que leurs performances thermiques. Cependant, ces critères ne sont pas les seuls à entrer en compte puisqu’un bâti orienté au nord n’aura pas les mêmes critères d’évaluation qu’un autre exposé plein sud. La prise en compte des particularités propres à chaque construction est renforcée par la mise en place par l’Etat de documents à l’usage des diagnostiqueurs qui recensent l’ensemble des données qui doivent être évaluées. Vous pouvez aussi faire un diagnostic de conformité électrique afin d’obtenir une attestation de conformité électrique. Ce document peut être nécessaire si vous souhaitez obtenir un certificat d’économie d’énergie.

Le diagnostic peut aussi rechercher les éventuelles traces de plomb et d’amiante.

Comment le lire ?

La lecture du diagnostic de performance énergétique est grandement facilitée par la mise en place de deux étiquettes énergie et climat. Sur le document apparaissent des données concernant les frais annuels consacrés aux énergies primaires et finales. D’un seul regard, vous êtes ainsi informé du type d’installation de chauffage et de système pour chauffer l’eau qui a été mis en oeuvre dans le bâtiment.

Etiquette énergie

Elle se présente sous la forme de 7 niveaux de classes énergétiques. En haut, en vert, le nombre de kWh en équivalent pétrole par mètre carré et par an est de 50. C’est le meilleur rendement énergétique. Plus les valeurs augmentent, et moins votre logement est dit économe en énergie. On l’appelle donc énergivore. Une habitation classe D est donc susceptible d’avoir besoin de travaux de rénovation énergétique.

Etiquette GES

Celle-ci présente les rejets de gaz à effet-de-serre en kilogrammes équivalent gaz carbonique par mètre carré et par an. Il se lit de la même manière que l’étiquette énergie : classement en vert pour un logement non polluant et en rouge pour un bâtiment très polluant.

DPE, prix DPE, cout dpe, location diagnostic, diagnostic immobilier, diagnostic énergie, dpe

Dans quels cas le DPE est-il obligatoire ?

Le diagnostic immobilier est obligatoire dans toutes les étapes d’acquisition, location ou vente de maison, local commercial ou autres bâtiments. Il existe cependant quelques exceptions détaillées plus bas.

DPE pour une construction neuve

Dans le cadre d’une construction, le maître d’ouvrage mandate un professionnel qui établit le diagnostic en fonction des propriétés des matériaux mis en oeuvre pendant les travaux. Ce bâtiment doit respecter les normes thermiques en vigueur. Ainsi, le diagnostic permet d’évaluer les consommations conventionnelles et les frais d’énergie annuels.

DPE pour une vente

Il est également obligatoire pour toute vente d’un bien résidentiel ou non. Le DPE, à la charge du vendeur, est alors fourni en annexe du compromis de vente. Dans le cadre d’une mise en vente via une agence immobilière, celui-ci est affiché pour que les potentiels acheteurs puissent prendre connaissance des charges liées à l’énergie.

DPE pour une location

Au frais du propriétaire, le diagnostic de performance énergétique a l’obligation d’être annexé au contrat de location.

Affichage dans certains bâtiments publics

Dans certains établissements recevant du public de plus de 500m², le diagnostic doit être affiché dans le hall d’accueil. Il indique les consommations réelles d’énergies pour informer les occupants, le public ainsi que le gestionnaire du lieu.

Les exceptions

Bien que généralement appliqué, il existe certains bâtiments qui ne sont pas soumis au DPE. Les garages, les annexes de moins de 50 m² ou les maison n’ayant pour tout dispositif de chauffage d’une cheminée à foyer ouvert ne sont pas soumis au diagnostic énergétique.

Comment obtenir un diagnostic de performances énergétiques ?

Si vous vous demandez combien coûte un DPE et qui peut le réaliser, vous trouverez l’ensemble de ces informations ci-dessous.

Les professionnels habilités

Le Ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de la Mer met à disposition de l’ensemble de la population un annuaire des diagnostiqueurs certifiés. Vous pourrez le trouver

ici . L’ensemble des professionnels habilités ont suivi une formation les sensibilisant aux différents algorithmes de calcul ainsi qu’aux logiciels. Cependant, si vous pensez qu’un DPE est contestable, vous pouvez en faire élaborer plusieurs.

Temps nécessaire à l’élaboration du DPE

Si vous vous questionnez sur le temps qu’il faut pour faire un DPE, sachez que cela dépend de la surface et de la nature du bâtiment à diagnostiquer. En effet, un studio de 20 m² nécessitera moins de contrôles qu’une maison individuelle F5 ou qu’un manoir. En moyenne, comptez environ 1h30 à 2h de présence pour une maison de 150 m². Mais ce délai est nettement augmenté si le professionnel doit faire divers contrôles de vérification d’amiante ou de plomb (qui est alors recherché sur l’ensemble des parois verticales). Une fois le travail terminé sur place, le diagnostiqueur finit le travail sur ordinateur et vous transmet le document légal selon des délais plus ou moins importants. Il peut être judicieux de lui demander au préalable la durée de traitement.

Prix d’un DPE

Sachez qu’un DPE n’est pas gratuit et qu’il n’existe pas de prix plafonné ou réglementé d’un diagnostic énergétique. Ce sont donc les professionnels qui fixent eux-mêmes leurs tarifs. Il est donc conseillé de faire réaliser quelques devis avant de vous engager auprès d’un diagnostiqueur. Le coût moyen pour une maison de 150m² est de 150 à 200 euro en fonction de votre zone géographique, du temps de déplacement du professionnel ou des tarifs individuels pratiqués.

Plus d’infos à travers ce site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *