La classe énergie GES est attribuée à une maison. Cette dernière permet d’estimer les émissions de gaz à effet de serre produites par un logement et de la catégoriser en termes d’énergie consommée. Grâce à la classe énergie GES, vous pouvez connaitre l’impact qu’à votre logement sur l’environnement. Que signifie GES ? Qu’est-ce qu’une classe énergétique ? Peut-on estimer la classe énergie de son logement ? Nous répondons à toutes vos questions.

GES, Classe énergie, classe énergétique, gaz à effet de serre

Que signifie GES ?

Classe énergie et GES sont liés. Les GES ou gaz à effet de serre sont en partie responsables du réchauffement climatique. Que sont-ils ? Comment sont-ils produits ? Quelles sont les conséquences des GES ? Lisez la suite.

Qu’est-ce qu’un GES ?

Un gaz à effet de serre est un composant gazeux. Une fois produit, il absorbe le rayonnement infrarouge créé par la surface de la terre et de ce fait contribue à l’effet de serre. Il existe de nombreux GES qui sont présents naturellement dans l’atmosphère. C’est le cas de la vapeur d’eau, du dioxyde de carbone, du méthane, du protoxyde d’azote et de l’ozone. Ces derniers sont produits par l’activité de l’homme. L’émission de ces différents gaz a augmenté ces dernières années. Cet accroissement est dû en grande partie à des activités humaines bien spécifiques telles que :

  • La combustion de combustibles fossiles comme le charbon, le pétrole et le gaz,
  • La déforestation ainsi que la combustion du bois,
  • L’agriculture, l’élevage et l’urbanisation,
  • L’industrialisation et l’urbanisation.

Notez qu’il existe également des GES émis de façon naturelle, via la biodégradation des végétaux, l’activité volcanique, les rejets de méthane de la part des hommes et des animaux, ainsi que la respiration des êtres vivants.

Quelles sont les conséquences des GES ?

Depuis le XIXe siècle, l’émission et la concentration des gaz à effet de serre n’ont cessé d’augmenter pour atteindre des records. L’effet de serre n’a donc jamais eu autant d’impact sur la planète. Comme son nom l’indique, l’effet de serre agit comme la vitre d’une serre. La terre est continuellement éclairée et chauffée par le soleil. Si une partie des rayons du soleil est visible, l’autre est là sous nos yeux, mais on ne la voit pas. Ce sont les rayonnements infrarouges. Ils sont en grande partie réfléchis et renvoyés par la terre. Or, les GES emprisonnent ces rayons et les gardent dans l’atmosphère terrestre. La température moyenne de la terre augmente en conséquence.

Les gaz à effet de serre sont les principaux responsables du réchauffement climatique qui a accéléré ces dernières années.

Qu’est-ce qu’une classe énergie GES

Afin de mesurer la production des gaz à effet de serre, un système de catégories a été mis en place pour le logement. Classe énergie et GES permettent de définir une échelle de valeurs dans les différents logements. En effet, ils permettent de connaitre l’émission des gaz à effet de serre des logements et leur consommation énergétique.

Le but de la classe énergie

Mises en place par l’Union Européenne, les catégories énergétiques divisent les logements de la classe énergie A à la classe énergie G. Le but principal de ce dispositif était d’offrir une meilleure visibilité et transparence en termes de consommation énergétique et d’émission de gaz à effet de serre. Après avoir défini la classe énergie d’un logement, on lui attribue une étiquette qui le classe selon des critères environnementaux.

Si la classe énergie GES existe depuis de nombreuses années, une nouvelle loi a été mise en place en France pour renforcer son objectif. En effet, depuis 2011, tous les logements mis en vente ou en location doivent effectuer un DPE, soit un diagnostic de performance énergétique. Ce dernier, en plus de décider la classe énergétique, offre des pistes d’amélioration afin de passer à la classe énergétique supérieure. Généralement, les préconisations concernent l’isolation du logement, qui entraine de fortes déperditions de chaleur, et donc une utilisation plus intense du chauffage.

Les différentes classes énergétiques

Il existe 7 classes énergie GES qui sont définies par une lettre de l’alphabet :

  • La lettre A est attribuée à un logement offrant d’excellentes performances énergétiques. Sa consommation est inférieure à 50 kWh/m2/an et ses émissions de CO2 inférieures à 5 kgeqCO2/m².an. Ces maisons sont appelées les maisons BBC, c’est-à-dire à très basse consommation.
  • Les logements de la classe B produisent 6 à 10 kgeqCO2/m².an et consomment entre 51 et 90 kWh/m2/an. Les performances énergétiques de ces maisons sont très bonnes.
  • La catégorie énergétique C offre encore de bonnes performances énergétiques, avec une consommation comprise entre 91 et 150 kWh/m2/an et une émission de GES entre 11 et 20 kgeqCO2/m².an
  • La lettre D regroupe les maisons émettant un volume de GES entre 21 et 35 kgeqCO2/m².an et consommant entre 151 et 230 kWh/m2/an.
  • La classe énergie E compte les logements qui consomment entre 231 et 330 kWh/m2/an. Les maisons catégorisées E offrent des performances énergétiques moyennes et émettent 36 à 55 kgeqCO2/m².an. Notez qu’en 2014, la classe E constituait la moyenne nationale.
  • La catégorie F est attribuée aux maisons dont les émissions de GES atteignent les 56 à 80 kgeqCO2/m².an et la consommation énergétique est comprise entre 331 et 450 kWh/m²/an.
  • La classe énergie G (de 451 à 590) est la dernière catégorie énergétique. Elle regroupe les maisons à mauvaises performances énergétiques, qui consomment plus de 450 kWh/m²/an et produisent plus de 80 kgeqCO2/m².an.
  • Dans certains cas, il est possible d’avoir une classe énergétique vierge, notamment pour les bâtiments construits avant 1948.

Comment connaitre sa classe énergie GES ?

Pour connaitre sa classe énergie GES, il faut prendre en compte plusieurs critères dont :

  • La quantité d’énergie consommée annuellement (ou une estimation)
  • Le type de chauffage (au gaz, au fioul, etc.) et les installations pour chauffer le logement (les chauffages, le thermostat, etc.)
  • La production d’eau chaude sanitaire,
  • Le refroidissement du logement,
  • La nature des énergies qui sont utilisées dans le logement.

S’il est possible d’estimer, par soi-même de faire le calcul de sa classe énergie et GES pour son appartement ou sa maison, il est préférable de faire appel à un professionnel pour avoir un classement plus précis pour votre GES et classe énergie pour une maison par exemple, mais cela, a bien évidemment un coût.

Les étiquettes de classe énergie existent également pour les appareils d’électroménager et même pour les ampoules. Les critères sont bien évidemment différents pour établir le classement selon le produit.

Pour en apprendre plus sur la classe énergie GES d’une maison, rendez-vous sur cette page.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *